Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Message de l'asbl CEBAPH: Audition à huis clos au Nicaragua d'un couple camerouno-belge sous une forte protection policière

Le juge Henry Morales accuse Magloire Tchamani (Belge) et Mary Atanga Frinwie (Camerounaise) de crime organisé et de trafic de migrants illégaux. Il accuse également Kiver Martinez, Yasser Garcia et Byron Jarquín, basés à Rivas (Nicaragua) de traffic de migrants illégaux

Premier couac, l'avocat de Magloire Tchamani et Mary Atanga Frinwie n'a pas pu accéder à la salle d'audience le 26 janvier dernier où l'audience s'est déroulée en privée. Ce dernier affirme que "C'est un autre exemple de violation des droits de l'homme et pense que cette procédure devrait être régulière et donc publique", a déclaré l'avocat Alvaro.

Ce 26 janvier, les médias locaux y étaient présents et n'ont pas pu avoir accès à l'information. L'audience préalablement fixée à 9h, heures locales a été renvoyée à 14h devant la surprise générale de tous

À 14h30 "Ils ont tenu l'audience à huis clos dans une pièce ", a indiqué une source proche du dossier. L'audience s'est tenue sous haute surveillance policière nous confie notre source

López Martínez, 48 ans, n'a pas de résidence légale au Costa Rica où il est entré officiellement pour la dernière fois le 18 octobre 2017, le long de la frontière de Peñas Blancas.

Madame Mary ATANGA, la mère de MBANG ATANGA (Tué par la police nicaraguayenne), et son compagnon Joseph TCHAMANI ont obtenu depuis la Belgique un visa pour aller au Nicaragua récupérer la dépouille de leur fils. Depuis le 10 décembre 2017, ils sont détenus par les autorités judiciaires du Nicaragua alors qu'ils s'étaient régulièrement rendus au Nicaragua pour récupérer la dépouille de leur fils

Mary Atanga, accusée de crime organisé et de trafic de migrants illégaux, est malade. Son conseil l'a enfin exprimé à l'audience par l'intermédiaire d'un traducteur assermenté. Il a même affirmé que cette dernière souffre de la fièvre depuis quelques jours. L'avocat Álvaro Ramírez a demandé que son client puisse être transféré dans une unité de soins légale avant toute procédure. Il se pourrait que les cellules dans lesquelles ils se trouvent sont infestées de moustiques.

Aux dernières nouvelles, Mme Mary Atanga se trouve dans une unité hospitalière locale. Son jugement a été rendu à une date ultérieure

L’asbl CEBAPH pense pour sa part qu’il est indispensable d’enquêter et d’apporter la lumière sur le sort de tout citoyen victime d’acte d'injustice et que justice soit faite

Bruxelles le 29 janvier 2018.

Pour l'asbl CEBAPH
Hugues SEUMO , Secrétaire général
Contact : asblcebaph@gmail.com
GSM : 0032 465 56 21 05/ 0032 485 39 58 85
http://cebaph.blogs.lalibre.be/
Rue AKAROVA 6 Boite 5
1050 Ixelles

Les commentaires sont fermés.