Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • COMMUNIQUE DE PRESSE : MORT DE ONZE MIGRANTS A L’AEROPORT DE SCHIPOL (Amsterdam)

    La Ligue Belgo-africaine pour le Rétablissement en Afrique des Libertés fondamentales (asbl LIBERAL) a été informée de la  mort tragique de onze migrants  alors qu’ils étaient enfermé dans une prison réservée aux étrangers en situation irrégulière, à l’aéroport de Schiphol en Hollande.

    En principe, dans la nuit du 25 octobre 2005 , onze migrants placés en détention en vue de leur expulsion du territoire sont morts suite à l’incendie qui s’est déclenché dans ces locaux de détention.


    Selon les enquêtes que nous avons menées sur place, il en ressort que les autorités néerlandaises n’ont pas encore identifié les causes à l’origine d’un tel drame. Le Ministre de l’Immigration R. Verdonk et le Premier Ministre J.P. Balkenende ont exprimé leurs sincères condoléances aux familles des victimes.


    Faudra-t-il le souligner, cet événement est la résultante une fois de plus  des cas de violations des droits de l’Homme qui se produisent sur le territoire néerlandais et plusieurs autres pays européens.

    Ce drame s’inscrit dans une série qui témoigne de façon tragique de la manière dont les Etats membres de l’Union européenne font primer l’obsession de la sécurité de leurs frontières au mépris de la vie des migrants. Emprisonner des étrangers du seul fait de leur présence sur le territoire est devenu une pratique habituelle. 


    A Amsterdam, cette tragédie témoigne des faiblesses du système de sécurité appliqué dans la zone de détention. Dans une prison “normale”, respectueuse des normes minimales de sécurité, un feu ne peut pas se propager de cellule en cellule. Or l’on sait maintenant qu’une société de contrôle de la sécurité avait inspecté le système du centre de détention en 2002 et avait enjoint les autorités d’en améliorer les conditions de sécurité. De récentes missions d’enquête menées tant par la FIDH que par la Commission des droits de l’Homme du Conseil de l’Europe et, récemment, le Parlement européen témoignent de la tendance croissante de nos pays à développer des systèmes d’enfermement des migrants, qui plus est dans des conditions indignes et ce parce qu’ils sont jugés indésirables.


    La Ligue Belgo-africaine pour le Rétablissement en Afrique des Libertés fondamentales (asbl LIBERAL appelle les gouvernements européens à améliorer sans attendre le sort réservé aux migrants résidant dans leur pays, qu’ils soient en situation régulière ou irrégulière.


    La Ligue Belgo-africaine pour le Rétablissement en Afrique des Libertés fondamentales (asbl LIBERAL demande au Parlement européen et au Conseil de se saisir en urgence de la question de l’enfermement des migrants au regard de nos engagements pour le respect des droits des personnes et le refus de toute forme de traitement inhumain ou dégradant.

    La Ligue Belgo-africaine pour le Rétablissement en Afrique des Libertés fondamentales (asbl LIBERAL demande au gouvernement Hollandais  de respecter pour chaque individu les droits de l’homme au Pays Bas, qu’il soit blanc ou noir, en situation légale ou illégale.


    La Ligue Belgo-africaine pour le Rétablissement en Afrique des Libertés fondamentales (asbl LIBERAL   réaffirme sa volonté de défendre le respect de la dignité de tous telle décrite dans la déclaration universelle des droits de l’Homme.

    Fait à Bruxelles le 27 octobre 2005.

    Le Secrétariat à la communication de l’asbl LIBERAL.
    Contact: Fidèle Mpasi

    Tel : 00 32 485 39 58 85

    Fax : 00 32 2 6404061